Archives

1981: DUREAU Jean-Paul arrête…

x
Le 6 juillet aux arènes d’Arles, Marcel Pol rencontre le raseteur de Mollèges, Jean-Paul Dureau gravement blessé au ventre avec lésions à l’estomac et au foie, par le taureau Bramaire de la manade Saumade, aux arènes de Vergèze le 28 mai dernier (1981 Ndlr).
Bien remis de ses blessures, mais encore convalescent, Jean-Paul Dureau assistait avec le sourire à la Cocarde d’Or.
Agé maintenant de 35 ans, il lui annonça sa ferme décision d’arrêter là sa carrière de raseteur.
Artisan maçon avec ses frères, sa reconversion était donc déjà toute tracée et bien établie, pour lui conseiller sagement d’abandonner la tenue blanche et les pistes de nos arènes.
Un bon et sympathique raseteur toujours très correct, laisse la place aux jeunes.
Il nous restera les souvenirs photographiques des grands coups de barrière qu’il fit accomplir à de nombreux cocardiers, et l’éloquent palmarès d’un brillant raseteur qui a gagné :
- le Trophée de l’Aficion en 1977,
– le Trophée de la Saint-Roch à Paludsde-Noves en 1977, 1979 et 1980,
– le Trophée des Olives Vertes à Mouriès en 1975,
– le Trophée Félix Linsolas à Eyguières en 1977,
– le Trophée de la Féria de Pentecôte à Caissargues en 1977,
– le Trophée Louis Thiers en 1977,
– le Gland d’Or à St-Gilles en 1979,
– la Coupe de l’Amitié à Vauvert en 1979,
sans oublier les nombreuses places de second:
– au Trophée de la Ville d’Istres en 1977,
– au Trophée San Juan à St-Martin-de-Crau en 1977,
– au Crochet d’Argent à Fontvieille en 1977,
– au Trophée des Olives Vertes à Mouriès en 1979,
– au Trophée de l’Aficion en 1979.
Un éloquent palmarès, tout à l’honneur de ce raseteur que les afeciouna regretteront de ne plus voir en piste.

Un article de Marcel Pol remanié par nos soins.

x

Jean-Paul Dureau lors du dernier hommage rendu à Vincent Pélissier le 5 août 2016


 Nous l’avons honoré en 2008:

x
x

Comments are closed.